.

A C A M

Association des anCiens et des Actifs des sociétés Messier
Inovel Parc Sud
7 rue du Gal Valérie André
78140 Vélizy-Villacoublay

HISTORIQUE DES VISITES ET VOYAGES

 

 

Sortie précédente  |  Menu Historique des Sorties$nbsp; |  Sortie suivante

 

La visite du Musée du Quai Branly avec le repas au Musée suivie d'une visite du Musée de la Marine du 16 novembre 2006

 

le musée quai Branly

le musée de la marine

 


 

Le Musée des arts premiers du quai Branly

 

Après onze ans de gestation, le musée des Arts premiers du Quai Branly a enfin ouvert ses portes au public le vendredi 23 juin 2006. Ses collections rassemblent quelque 300 000 pièces issues des arts et des civilisations d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques venant, pour la plupart, du musée de l’Homme. Bordant la Seine dont il est séparé par un rideau d'arbres et une palissade de verre, le musée, conçu par l’architecte Jean Nouvel et posé sur pilotis, fait 220 m de long et domine un jardin d’1,8 ha. Ses façades sont décorées de peintures aborigènes, de vitraux en losanges, de cubes suspendus et d’un mur végétal. Un espace de 7 000m2 est réservé aux expositions permanentes, qui comptent 3 500 objets venus de toute la planète (sur les 300 000). Chaque année auront lieu une dizaine d’expositions temporaires qui permettront ainsi de montrer les réserves au public. La première exposition temporaire portera sur l’ethnologue Georges Condominas et le Vietnam, les masques cimiers Ciwara (Afrique de l’Ouest) et une exposition sur le thème « Qu’est ce qu’un corps ». Premier musée d’envergure à ouvrir en France depuis le Centre Pompidou en 1977, l’établissement du Quai Branly vise un million de visiteurs par an pour faire jeu égal avec les autres grands musées parisiens comme le Louvre ou Orsay.

 

L'architecte Jean Nouvel et Patrick Blanc (concepteur du mur végétal) commentent dans une vidéo ci dessous leur création

Vidéo L'internaute Magazine d'une minute 50 secondes

 

Découvrez ce nouvel espace consacré aux arts premiers grâce à la sortie organisée par l'ACAM
 

Vue depuis la Tour Eiffel © Musée du Quai Branly / Ianna Andreadis

 

Le musée se compose de quatre édifices (1- bâtiment Musée, 2- bâtiment Branly, 3- bâtiment Auvent et 4- bâtiment Université). Les collections sont exposées dans le bâtiment Musée, les autres accueillant des espaces de recherche, de restauration des œuvres ou encore la librairie-boutique ouverte au public.

 

 

Parmi les 3500 pièces qui sont exposées en permanence, on peut citer :
  un mât amérindien de Colombie-Britannique de 17 m;
  des masques à plumes du Brésil;
  un sac de couchage inuit en peau de phoque;
  une statuette androgyne malienne;
  des statues khmères en pierre;

  des ornements polynésiens.

 

 

 

 

 

 

 

 

Gardien de reliquaire en bois, population fang. Au centre, gantelet cérémoniel en argent, culture chimù, Pérou, vers 1100. A droite, statue  masculine en calcaire, Indonésie, fin XIXe.  

 

3 vidéo RealMedia pour découvrir ce lieu exceptionnel et quelques pièces emblématiques des expositions.

Le département Afrique
Visite avec Jean-Pierre Mohen
(Emission du Journal de la Culture du 20 juin 2006 sur ARTE, 1'05")

Le département Océanie
Visite avec Jean-Pierre Mohen
(Emission du Journal de la Culture du 21 juin 2006 ARTE, 1'07")

Les principes fondateurs d’un chantier de collection
(vidéo RealMedia de 24'36, menu furtif en haut à gauche de la fenêtre vidéo pour plein écran)



Le site officiel du Musée pour en savoir plus




Le Musée de la Marine

Le Musée de la Marine a le privilège d'être le plus ancien musée maritime du monde avec le Musée central de la Flotte de Saint-Pétersbourg.

Œuvres d'art et objets précieux accompagnent frégates et galères, cuirassés et paquebots. L'histoire de la grande époque de la marine à voile est illustrée par de remarquables modèles de bateaux d'époque. Un exceptionnel ensemble de tableaux évoque les grands moments de l'histoire maritime et la vie quotidienne dans les ports. On peut y découvrir les instruments de navigation, les grands voyages d'exploration, les innovations techniques, la construction navale au 18ème siècle.
 

 

La grande galerie à verrière retrace l'histoire de la Marine française du XVIIe siècle jusqu'à la fin de la marine à voile.

 

 

 

Sculptures de La Réale, galère du Général des Galères, à la gloire du Roi Soleil, le canot utilisé par Napoléon pour inspecter le port d'Anvers.

 

 

 

De nombreux tableaux, évoquent les grands épisodes de l'histoire maritime ou la vie quotidienne dans les ports et arsenaux, comme les célèbres vues des ports de Joseph Vernet.

 

Histoire du musée

L'idée de musée naît au XVIIIe siècle, quand l'accès aux collections royales est revendiqué comme un moyen nécessaire à l'enseignement. En 1747, La Font de Saint-Yenne prône la création d'un palais des Muses, où l'on pourrait voir les collections royales.

L'idée d'aménager le Louvre est reprise dans l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, puis en 1776 par le comte d'Angiviller, et enfin réalisée par la Révolution sous le nom de "Museum Central des Arts".

Les premières collections de modèles de navires sont les héritières de cette philosophie des Lumières. C’est un décret de Colbert du 31 octobre 1678 qui adresse aux Intendants des Arsenaux les instructions royales pour la réalisation de tels modèles. A cette époque où la construction ne s’appuie pas encore sur le plan, le modèle n’est qu’un instrument d’étude et d’instruction.

Evacué du Louvre en 1939 avec l'ensemble des collections nationales, le musée de la Marine se déploie au palais de Chaillot à partir de 1943.

Le fonds des collections repose sur plus de trois mille modèles de navires qui font son originalité. Ils lui confèrent une dimension patrimoniale majeure, renforcée par des tableaux provenant du Louvre et de Versailles, dont la fameuse série des Ports de France de Joseph Vernet.

Grâce à l’initiative de l’amiral Pâris, qui dirige le musée pendant le dernier quart du XIXe siècle, plus de quatre cents maquettes et une abondante documentation sont aujourd’hui un irremplaçable conservatoire des bateaux traditionnels du monde entier.

Modèles précieux, reliques des naufrages de Lapérouse ou de Charcot, instruments de navigation, voisinent dans les inventaires avec des machines à vapeur, des bathyscaphes et des voiliers dont Pen Duick v, l’un des bateaux mythiques d’Eric Tabarly. Cette collection de près de trois cent mille objets est complétée par un fonds documentaire et iconographique important.

Le musée de la Marine est aujourd’hui à la fois musée d'art et d'histoire, de sciences et de techniques, d'aventure humaine et de traditions populaires, un centre de culture maritime ouvert au plus large public.

Le site officiel du musée pour en savoir plus

 

 


Date de dernière mise à jour du site : 18/11/2017

Copyright © 2006 tous droits de reproduction réservés


Sous Menu Visites et Voyages de l'ACAM
Historique des sorties | Planning des sorties | Compte-rendus des dernières sorties | ¤ Formulaire d'inscription


Plan du site


Remonter