Sortie «  FONTAINEBLEAU »

 

Le jeudi 27 Mai, dix intrépides se sont lancés à l’assaut du château de Fontainebleau. Les crampons, cordes…..certes nécessaires pour l’escalade des rochers aperçus au travers de la forêt au cours de notre trajet, ne l’étaient pas pour la visite du château même si certains passages ou escaliers étaient très escarpés.

Nous avons donc suivi une jeune guide qui, appréciant manifestement l’écoute et l’intérêt portés par notre petit groupe, n’a pas ménagé sa peine. Elle nous a fait passer à travers le château et les siècles, nous rappelant les situations historiques nécessaires mais sans nous faire un cours d’Histoire, s’attachant plutôt à des points particuliers et nous donnant de nombreuses anecdotes. Elle nous a ainsi fait faire une visite très intéressante et d’un certain côté nous n’avons pas vu « passer le temps ».

Le château a la particularité d’avoir reçu de nombreux souverains, de Louis VII à Napoléon III, en passant par St Louis, François Ier, Henri IV, Louis XIV et Napoléon Ier, chacun d’eux ayant « apporté une pierre à l’édifice ». Comme Versailles, Chantilly….il est en réfection permanente et nous avons vu des salles, des meubles, des tapisseries…en excellent état; nous avons pu admirer outre son célèbre escalier, salle des assiettes, chapelle de la Trinité, galerie et salle de bal François Ier, galerie des Dames, chapelle St Saturnin….toutes avec en particulier des plafonds fabuleux.

Après un repas sympathique pris dans un restaurant à proximité, nous avons fait une promenade dans les jardins du château, admirant les massifs de rhododendrons et profitant de belles vues sur les étangs et sur le château. A signaler que c’est sous cet angle que l’on distingue le mieux les différents styles d’architecture.

Nous avons ensuite repris nos voitures (covoiturage) pour regagner la Capitale. Nous avons noté également que la météo nous avait été favorable: temps couvert le matin pour la visite de l’intérieur du château, éclaircie et soleil pour la promenade dans les jardins, puis temps à nouveau couvert et même avec une petite averse pour le retour. Que pouvions-nous demander de mieux ! !

André Créquet

 

p.5

Quelques pensées de grands écrivains

(qu’il est toujours prudent de méditer avant de prendre une décision)

 

 

http://www.pragmasoft.be/prs/carnets/francais/aphorism/folie.gif

Sur la bêtise et les intellectuels

 

- La bêtise est infiniment plus fascinante que l’intelligence. L’intelligence a des limites, tandis que la bêtise n’en a pas. (Claude Chabrol)

- Il y a au monde deux choses infinies : l’univers et la bêtise humaine, … mais pour l’univers je n’en suis pas très sûr. (Albert Einstein)

- Un intellectuel est un type qui est rassuré quand il n’est pas compris. (Pierre Perret)

- Si tout le monde vous donne raison, c'est que vous êtes d'une intelligence remarquable... ou bien que vous êtes le patron. (André Birabeau)

- Quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt. (Proverbe chinois)

- Le diable est bien optimiste s'il croit pouvoir rendre les gens plus mauvais qu'ils ne sont. (K. Kraus)

- Il n'y a pas de génie sans un grain de folie (Aristote)

- Si tous ceux qui disent du mal de moi savaient ce que je pense d'eux, ils en diraient encore bien davantage ! (Sacha Guitry)

- Quand il lut quelque part que fumer pouvait provoquer le cancer, il arrêta de lire. (A. Kirwan)

- N'ouvre la bouche que si tu es sûr que ce que tu vas dire est plus beau que le silence (Proverbe)

- L'esclave n'a qu'un maître; l'ambitieux en a autant qu'il y a de gens utiles à sa fortune. (Jean de la Bruyère)

- Les fonctionnaires sont comme les livres d’une bibliothèque : les plus hauts placés sont ceux qui servent le moins. (Georges Clemenceau)

- Un intellectuel, c’est quelqu’un qui entre dans une bibliothèque même quand il ne pleut pas. (André Roussin)

- Tout le monde savait que c’était impossible. Il est venu un imbécile qui ne le savait pas et qui l’a fait (Marcel Pagnol)

- On dit d’un accusé qu’il est cuit quand son avocat n’est pas cru. (Pierre Dac)

- Le bac, c’est comme la lessive : on mouille, on sèche, … et on repasse. (Henri Troyat)

- La mort n’est en définitive que le résultat d’un défaut d’éducation puisque c’est la conséquence d’un manque de savoir-vivre. (Pierre Dac)

 

 

http://www.pragmasoft.be/prs/carnets/francais/aphorism/amour.gif

Sur l'amour...

 

- Le verbe aimer est difficile à conjuguer : son passé n’est pas simple, son présent n’est qu’indicatif et son futur est toujours conditionnel. (Jean Cocteau)

- La seule différence entre un caprice et une passion est que le caprice dure un peu plus longtemps. (Oscar Wilde)

- L’amour c’est comme la grippe, on l’attrape dans la rue, on la soigne au lit (Coluche)

- L'amour c'est comme les photos, ça se développe dans le noir.

- En amour, il n'y a que la conquête et la rupture qui soient intéressantes; le reste n'est que du remplissage. (A. Capus)

- La bigamie, c'est avoir une femme de trop. La monogamie aussi. (Anonyme, 18ème siècle)

- Les jeunes gens voudraient être fidèles et ne le sont pas. Les vieux voudraient être infidèles et ne le peuvent plus. (Oscar Wilde)

- Avant le mariage, c'est les petits mots. Pendant le mariage, c'est les grands mots. Après le mariage, c'est les gros mots. (Sacha Guitry)

- Les fonctionnaires font les meilleurs maris. Quand ils rentrent le soir, ils ne sont pas fatigués et ils ont déjà lu le journal. (Jean Martet)

- Le mariage est comme le restaurant. A peine est-on servi qu’on regarde ce qu’il y a dans l’assiette sur la table d’à-côté. (Sacha Guitry)

- Ce n’est pas parce que l’homme a soif d’amour qu’il doit se jeter sur la première gourde (Coluche)

- Mon mari est archéologue. Plus je vieillis, plus je l’intéresse. (Agatha Christie)

- La vie est une maladie mortelle, sexuellement transmissible. (Woody Allen)

- Les hommes n’ont que ce qu’ils méritent, les autres sont célibataires. (Sacha Guitry)

 

 

http://www.pragmasoft.be/prs/carnets/francais/aphorism/femme.gif

Sur les femmes.

 

- Une femme commence par résister aux avances d'un homme; ensuite, elle l'empêche de s'enfuir. (Oscar Wilde)

- Je ne lui ai pas fait d'avances, mais elle les a acceptées. (L. Scutenaire)

- Les femmes honnêtes sont inconsolables des fautes qu'elles n'ont pas commises. (Sacha Guitry)

- Si une femme est jolie, ne lui dites pas qu’elle est jolie, elle le sait. Dites-lui qu’elle est intelligente parce qu’elle l’espère. (François de Croisset)

- Si vous voulez plaire à une femme, dites-lui des choses que vous n’aimeriez pas qu’un homme dise à votre épouse. (Jules Bernard)

- Certains hommes aiment tellement leur femme que, pour ne pas l’user, ils se servent de celle des autres (Coluche)

- Pourquoi perdre son temps à vouloir contredire une femme ? Il est beaucoup plus simple d'attendre qu'elle ait changé d'avis ! (Jean Anouilh)

- Le tricot permet à une femme de penser à autre chose pendant que son mari parle. (Sacha Guitry)

- Il y a mille inventions pour faire parler les femmes, mais pas une seule pour les faire taire. (G. Bouchet)

- On a donc appelé notre planète « Terre des Hommes », car il est impossible de faire « Taire des Femmes ».

- Les puritains devraient avoir des feuilles de vigne sur les yeux.

- La laideur a ceci de supérieur à la beauté, c'est qu'elle dure...

- Les fleuves et les femmes se livrent à des débordements : les premiers en sortant de leur lit, les secondes en y entrant. (Léo Campion)

 

p.6


Remue méninges – Solutions du n°30

L’Enigme d’Einstein :

 

maison

1

2

3

4

5

couleur

jaune

bleu

rouge

vert

blanc

nationalité

norvégien

danois

anglais

allemand

suédois

boisson

eau

thé

lait

café

bière

cigare

Dunhill

Blend

Pall Mall

Prince

Bluemaster

animal

chats

cheval

oiseaux

poisson

chiens

 

Grilles Sudoku :

 

p.7